Skip to main content

Et si on allait plus loin que la simple raison sociale d’une entreprise ? Certes, cette notion est indispensable (c’est quand même plus pratique si notre société est identifiable, nous sommes d’accord…), mais qu’en est-il de sa raison d’être ? 

Souvent considérée comme optionnelle, cette notion met de côté l’activité économique de l’entreprise pour s’intéresser principalement à ses finalités sociétales et environnementales.

Optionnelle vous avez dit ? Pas sûr…

Elle serait plutôt souhaitée par de nombreux français. En effet, selon un sondage IFOP : «51% des français considèrent qu’une entreprise doit être utile pour la société dans son ensemble, devant ses clients (34%), ses collaborateurs (12%) ou ses actionnaires (3%). »

Oui parce que « se faire un nom » c’est bien, mais avoir des principes et des valeurs c’est mieux.

En réponse à ce souhait, le Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises, également nommé loi PACTE, est rentré en vigueur en mai 2019.

Cette loi permet aux entreprises d’inscrire leur raison d’être dans leurs statuts et ainsi mettre en avant ce qu’elle veut apporter à la société.

« Oui, mais comment peut-on se séparer d’un collaborateur et lui donner le meilleur pour la suite ? »

En lui proposant  une solution éthique : un outil d’accompagnement personnalisé, qui lui permettra de rebondir plus vite et de rester motivé.

Plus valorisant que de le lâcher en pleine nature, pas vrai ?

Vous avez une politique RH engagée ? Vous êtes proches de vos collaborateurs ? Vous souhaitez faciliter la négociation de leur départ ?

Alors faites en sorte que leur départ se passe pour le mieux ! 

Comme j’aime à le dire:

#marqueemployeur #experiencecollaborateur #EROattitude

Karine

About Karine

Supercalifragilisticexpialidolcious Oui, nous pouvons toujours rendre les choses plus agréables!

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.